Le rangement, c'est mon affaire

Le rangement, c'est mon affaire - Wilber Sargeant

Ce sont mes petites manies qui me permettent de tout retrouver chez moi. Sans ordre et méthode, personne ne peut arriver à être organisé. J’ai un garage avec un établi, où je range tous mes outils pour la mécanique, un abri de jardin où mes fourches, mes bêches, mes pioches, et tout ce qui me sert à jardiner est bien rangé. Ma conjointe se fie sur moi pour le rangement de la maison, car elle sait que je suis très exigeant. D’ailleurs, c’est moi qui lui ai proposé cet arrangement. Je m’occupe de la vaisselle, de la lessive, de passer l’aspirateur et de faire les poussières, mais elle gère tout le reste. Je n’aime pas m’occuper des papiers, je m’énerve lorsque je commence à lire les détails juridiques, les petites lignes des contrats d’assurance, les relevés bancaires. Les aménagements de la maison, c’est aussi moi qui les prévois, et j’ai été plus que content de trouver de si bon professionnels en portes et fenĂȘtre Brossard.

Ma conjointe a une patience d’ange avec moi, et je le sais. Elle sait que je n’aime qu’une chose, le soir, en rentrant de mon travail, c’est de me poser dans le canapé et de lire le journal. Le matin, je me lève très tôt, et je n’aime avoir les nouvelles que le soir. J’entends, toute la journée, les commentaires sur l’actualité, mais je ne m’en mêle pas. Par contre, à la lecture des articles dans mon journal préféré, j’analyse le fait, la nouveauté, avec une autre lumière. Comme j’aime bien réparer des montres et des horloges, mon esprit est très cartésien, très logique. Mon fils, Andy, est comme moi. Il se détache d’un sujet pour mieux le cerner.

Par contre, ma fille, Amélie, est très différente de lui. J’ai tenté de lui inculquer des valeurs importantes pour qu’elle range et s’organise. Elle n’a jamais écouté mes conseils, quand elle était encore sous mon toit, mais sa maison est presque mieux rangée que la mienne, à présent. Elle a beaucoup changé depuis qu’elle est devenue mère de trois enfants. J’adore les recevoir et leur montrer des théâtres de marionnettes que j’ai créés pour eux, des jeux en bois, des balles en tissu. Ils sont curieux, et ils commencent même à monter leurs propres jouets. Ils prennent du plaisir à manipuler ces objets que j’ai façonnés pour leur offrir, mais ils me donnent, avec leur sourire, le plus beau des cadeaux.